La France est une couguar BDSM

Share with:


Que l’on coupe les cheveux en quatre, que l’on se lance dans des calculs d’apothicaire sur les votes exprimés, les bulletins blancs et l’abstention, le fait est là. Que l’on suggère des votes truqués (certains n’ont pas peur du ridicule). Emmanuel Macron a été légalement élu, en grande partie par défaut, après matraquage de multiples sermons sur le risque de retour des z-heures les plus sombres de notre histoire, grâce au « storytelling » sur son couple et son parcours. Je soupçonne de nombreuses personnes d’avoir voté pour lui car il est « tellement beau »…

Pourtant à l’entendre la France est morte depuis longtemps, ce ne serait plus qu’un « espace ». Il se fiche complètement de protéger notre modèle sociale qui préservait les plus précaires des français encore un petit peu. Il a également montré à plusieurs reprises en quelle basse estime il tient ce pays…

Mais la France est un peuple masochiste, elle aime bien que ses dirigeants lui fassent mal. Elle vénère de la droite à la gauche radicale le général De Gaulle qui traitaient les français de « veaux ». Certes il n’avait pas entièrement tort. Et elle adule encore incompréhensiblement la légende de Napoléon qui emmena à la mort une ou deux générations de jeunes hommes de son temps. Et en ce moment, elle boit les paroles d’un type, Emmanuel Macron, pour qui si on n’a pas fait « Normale sup », si on ne s’est pas enrichi à trente ans sur le dos des autres on n’est littéralement « rien » (voir la vidéo à ce lien).

En résumé, dans son esprit la grande majorité des français n’est rien à ses yeux…

Il est beaucoup plus méprisant envers le peuple que l’amateur de petites blagues précédemment à sa place, celui qui parlait des « sans-dents », et le peuple, des petits bourgeois aux prolos, en redemande visiblement. Son dédain s’est manifesté à plusieurs reprises, quand il évoque les « illettrées » de GAD ou qu’il sermonne un type sur son absence de costume (lien ici) sans parler de sa perception des « alcooliques » du Bassin Minier du Nord (à ce lien). Ne parlons pas de sa sortie sur les réfugiés comoriens dans les « kwassa kwassa » qui aurait dû, qui aurait pu provoquer un tollé mais non, concrètement ça aussi ça passe (voir ici).

Macron a-t-il complètement tort de dédaigner ces électeurs et son opposition réduite à pas grand-chose ? On se demande car celle-ci se perd dans des querelles fratricides ou des polémiques débiles sur le fait de porter ou non une cravate à l’Assemblée en représentation. Quel sujet d’importance en effet ! Avec de tels opposants, il est là pour un bout de temps.

Et sous prétexte de « renouvellement » il a fait élire dans la dynamique de la présidentielle la génération suivante d’oligarques qui piaffait d’impatience derrière les vieux de la vieille. Car aucun ne vient de la société civile réelle, aucun n’est un citoyen « lambda » ce que l’on voudrait nous faire croire…

…Mais tout cela ne suscite finalement que peu de contradictions. Il faut qu’on lui laisse sa chance disent les « veaux »….

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

illustration empruntée ici

Laisser un commentaire